Les attracteurs étranges

Le hasard fait bien des choses.

Ce que les économistes cherchent c’est de savoir si le « chaos » a ses règles, qui une fois dévoilées permettraient de le maîtriser, ne serait-ce que partiellement.

La logique d’une telle investigation est la suivante : des variations infinitésimales produisent des « bifurcations » (le système prend une voie ou une autre) et éventuellement des « catastrophes » ( le système change brutalement d’état).

L’achat d’un sachet de cacahuètes à Paris pourrait provoquer une crise boursière à Hong Kong. Cette mécanique est impossible à retracer mais on sait qu’il existe, dans le hasard des « attracteurs étranges ».

Un « attracteur » en économie est un point, une droite, une situation, autour des quels les phénomènes viennent se stabiliser. Les fluctuations économiques, les prix, suivent cette logique.

Un « attracteur étrange » a la même logique mais il est imprévisible.

Est-ce que donc la partie est perdue ?

Non, car « bifurcations » et « attracteurs étranges » donnent naissance à un petit joujou utilisable : les fractales.
Une fractale est une fonction chaotique présentant une « autosimilarité ». Elle est composée de « parties » qui ressemblent à son « tout ». Comme un chou-fleur. Chaque branche de chou-fleur ressemble au chou-fleur.
Et alors ? Si on prend une courbe retraçant l’évolution le cours d’une action à la bourse et qu’un fragment de cette courbe me donne l’allure générale de la courbe, j’ai là un outil de prévision tout à fait intéressant. Bien que les controverses dans ce domaine soient violentes l’approche stochastique est de plus en plus utilisée en économie. A la bourse les « fractales » font déjà partie des outils des analystes. En ce qui concerne la théorie économique, le « chaos » est à la base de la théorie des cycles réels (TCR) développée par les néo-libéraux américains qui considère que les cycles économiques ne sont pas le résultat de dysfonctionnements économiques mais le cheminement « normal » de l’économie, impulsé par cette mécanique stochastique.

Une raison de plus d’inviter l’Etat à ne rien faire.

Le hasard fait bien les choses.

 


GRANDS THEMES



GRANDS AUTEURS


GRANDES THEORIES


REVUE DE PRESSE

 
Population mondiale
Terres productives

(hectares)
Le tableau des ressources affiche constamment la croissance de la population mondiale en même temps que la dégradation constante des terres productives.