R.COASE

A l'origine de l'économie des coûts de transactions, on trouve un article célèbre de 1937 sur la " nature de la firme".

    Ronald Coase y affirmera : "The distinguishing mark of the firm is the supersession of the price mechanism". La question que pose l'auteur est la suivante: "Pourquoi, dans une économie de marché au sein de laquelle les prix sont sensés assurer la coordination de l'activité économique, des organisations, caractérisées par la suppression du mécanisme de prix, émergent-elles ?".
    Pour Coase, le marché et la firme sont des formes alternatives de coordination de la production. La raison pour laquelle il est avantageux de constituer une entreprise paraît être l'existence d'économie de "coûts de transactions". Ces coûts témoignent d'une imperfection du marché. 
   L'économie des coûts de transaction s'inscrit dans un courant appelé "Nouvelle économie institutionnelle". Cette école de pensée s'intéresse à l'ensemble des règles sociales, politiques et juridiques qui encadrent la production, l'échange et la distribution.

      Ce courant de pensée privilégie  l'étude des arrangements institutionnels, mis en place par les individus lorsque les contrats sont incomplets "ex-post".

    L' objectif est de constituer une nouvelle science des organisations, sur la trace de O.Williamson et J.Commons.

R.Coase, "The firm, the market and the law", University of Chicago press, 1988. 


GRANDS THEMES



GRANDS AUTEURS


GRANDES THEORIES


REVUE DE PRESSE

 
Population mondiale
Terres productives

(hectares)
Le tableau des ressources affiche constamment la croissance de la population mondiale en même temps que la dégradation constante des terres productives.