Carl MENGER (Autriche, 1840-1921)

C’est le fondateur de l’école marginaliste de Vienne.

En même temps que Jevons et que Walras, dans "Fondements de l’économie ", 1874, il formule une nouvelle théorie de la valeur qui, mettant l’accent sur son fondement psychologique, prétend la déterminer non plus par le coût moyen nécessaire à la production des biens (théorie classique), mais par l’utilité de la dernière unité disponible de ces biens (utilité marginale).

Ses "Principes d'économie politique" constituent l'un des ouvrages majeurs de l'école marginaliste.
Il est l'un des fondateurs de l'individualisme méthodologique, présentant l'être humain comme un être parfaitement rationnel cherchant à maximiser sa satisfaction (l'être humain ainsi considéré est parfois appelé homo-oeconomicus).
L’École d’économie politique dite « autrichienne » est née de l’œuvre de Carl Menger (1840-1921) dans une période de remise en cause des multiples formes de la rationalité scientifique moderne. Les théories économiques continentales, en particulier en terre germanique, participèrent ainsi, au tournant du XXe siècle, d’une crise générale de la rationalité concernant aussi bien la logique, l’épistémologie naissante, la méthodologie des sciences de la nature et de l’esprit, la théorie de la connaissance (Erkenntnistheorie). Outre les domaines propres à la théorie économique (théories de l’échange, de la valeur, du capital, de la monnaie entre autres), Menger a lié ses idées à divers champs disciplinaires alors en cours de refonte. Sa postérité s’est manifestée sur plusieurs générations : École autrichienne autour de 1900, puis dans l’Entre-deux-guerres, toujours à Vienne (notamment autour du fameux « Cercle de Vienne »), enfin aux États-Unis après la Seconde guerre mondiale. L’objet de ce colloque sera non seulement d’interroger l’existence d’une « doctrine Menger », qui serait interdisciplinaire et intergénérationnelle, mais encore de questionner la fécondité de ses apports au sein, comme au-delà même, de l’École autrichienne.
Du point de vue de l’histoire de la pensée économique, l’apogée de la crise se situa dans la « Querelle des méthodes (Methodenstreit) » (1880-1890). Menger contribua à redéfinir méthodes et buts de recherche d’une économie politique renouvelée, qui fût analytique et exacte, au carrefour d’influences multiples (réalisme métaphysique hérité de l’aristotélisme alors prégnant, critique des historicistes et des classiques, divergences par rapport aux autres modèles fondateurs du marginalisme – équilibre général de Walras, équilibre partiel de Jevons, synthèse néo-classique, etc.). L’École autrichienne dont Menger fut reconnu comme le père fondateur occupa ainsi depuis lors une position singulière, à la fois comme une source du mainstream en économie et l’une de ses voix critiques. La redécouverte des archives de son fondateur permet aujourd’hui de réévaluer au regard des recherches menées en Europe, mais aussi aux États-Unis et au Japon, l’importance de penser l’œuvre de Menger.



GRANDS THEMES



GRANDS AUTEURS


GRANDES THEORIES


REVUE DE PRESSE

 
Population mondiale
Terres productives

(hectares)
Le tableau des ressources affiche constamment la croissance de la population mondiale en même temps que la dégradation constante des terres productives.