Pourquoi l’euro ?


Mettre en place l’euro répondait à une volonté d’accroissement de l’efficacité du marché unique. Après la libre circulation des biens et la mise en place de l’espace Schengen, davantage d’intégration européenne ne pouvait se concevoir sans la création d’une monnaie unique : l’euro.
Le Traité de Masstricht (1992) a donc posé les jalons de la future Union économique et monétaire, supportée par deux piliers : d’une part la création de l’euro, monnaie unique, et d’autre part la coordination des politiques économiques et budgétaires des Etats-membres.

Au nombre de 12 à son lancement en 1999, puis treize en 2007, ce sont maintenant 15 Etats qui participent à l’aventure de l’euro depuis janvier dernier ; l’entrée de la Slovaquie, programmée au 1er janvier 2009, devrait somme toute logique porter à seize le nombre total d’Etats-membres ayant adopté l’euro.
Aujourd’hui, parfaire l’intégration monétaire passe par une meilleure homogénéisation des économies européennes, d’où la nécessité d’un dialogue plus étroit avec la Banque Centrale Européenne.

• Un Euro fort :l'Euro est devenu une monnaie qui s'apprécie par rapport au dollar, car il est très demandé sur le marché des changes Il est donc beaucoup acheté ce qui nécessite de vendre des dollars) :


AVANTAGES :
• réduit le prix des importations ( notamment la facture pétrolière), donc atténue le déficit du commerce extérieur si taux de couverture ( exportations/importations x 100) est faible.
• diminution de l'inflation ( taux de 3%).
• incite les entreprises à faire des efforts de compétitivité ( innovation, productivité...)
• attire les investisseurs étrangers ( entrées des devises) et donc favorise la croissance et l'emploi.
• peut devenir une monnaie de réserve au niveau mondial.

INCONVENIENTS :
• réduit les exportations car les produits exportés sont plus chers, donc risque de perte de marchés à l'étranger. Peut provoquer une aggravation du déficit du commerce extérieur si le taux de couverture diminue.
• frein à la croissance, si les exportations tirent la croissance ( ce fût le cas de la France avant 2005 les exportations tiraient la croissance grâce à un euro plus faible que le dollar).
• perte de compétitivité pour les entreprises exportatrices.
• favorise les délocalisations, afin de rechercher des gains de productivité meilleurs. Risques d'aggravation du chômage.
• entretient un taux d'intérêt directeur élevé au niveau des quinze ,ce qui peut freiner l'activité économique.

L'économie française et le respect de certains critères de convergence de l'euro : Ensemble moyen, peut faire mieux !

Gérard Fonouni


GRANDS THEMES



GRANDS AUTEURS


GRANDES THEORIES


REVUE DE PRESSE

 
Population mondiale
Terres productives

(hectares)
Le tableau des ressources affiche constamment la croissance de la population mondiale en même temps que la dégradation constante des terres productives.