David RICARDO (1772-1823)

L'analyse globale proposée dans " Des principes de l'économie politique et de l'impôt "(1817), comprend une théorie sur chacun des grands concepts de l'économie: production, consommation, répartition, formation des prix, analyse de la valeur...

Trois analyses sont restées célèbres:
  • La valeur des biens est constituée par la quantité de travail incorporée en eux.
  • Différente du profit, la rente est le revenu de la terre: mais comme celle-ci revient à la classe des " propriétaires de la terre ", l'économie tend vers un état stationnaire.
  • La " loi des avantages comparatifs (ou relatifs) " est encore actuelle, et justifie le libre-échange : même si deux pays n'ont pas d'avantages absolus, ils ont tout de même intérêt à commercer. Ricardo ne propose pas d'expliquer le niveau précis des prix auxquels se réalisent les échanges, mais seulement la fourchette de prix pour laquelle les participants réalisent des gains.
Concernant l'analyse de la valeur, Ricardo soutient l'idée, qui sera reprise par Marx, que c'est la quantité de travail incorporée dans les biens qui lui procurent cette valeur.

La rente se distingue du profit car elle représente le revenu d'un facteur indestructible et non reproductible, la terre. La rente foncière serait à l'origine de la baisse des profits.

Contre le protectionnisme

En 1815, Ricardo publia An Essay on the Influence of a Low Price of Corn on the Profits of Stock (Essai sur l'influence du bas prix du blé sur les profits du capital), dans lequel il établit la relation entre la rente foncière, les salaires et les profits dans l'hypothèse d'une économie à produit unique, le blé. L'élévation des droits de douane sur le blé importé a tendance à accroître les rentes des propriétaires fonciers britanniques et à faire diminuer les profits des capitalistes, ce qui va à l'encontre des arguments des propriétaires fonciers partisans du protectionnisme.
Ricardo prend pour base de sa démonstration une économie qui ne produit que du blé. Sachant que la population a tendance à s'accroître, il devient donc nécessaire de mettre en culture des terres de moins en moins productives ; le salaire étant par définition nécessaire à la simple subsistance du travailleur et de sa famille, ce salaire exprimé en blé ne peut baisser ; la demande en blé est inélastique ; or, les rendements déclinant, les profits par travailleur diminuent, jusqu'à ce que le profit soit égal à zéro. Aucun produit agricole ne pouvant être vendu à un prix inférieur à son coût de production, le prix du blé va donc être fonction du coût de production le plus élevé, correspondant à l'unité de terrain dont la fertilité est la plus faible. La rente est ainsi définie par la différence entre le coût de production des produits sur une unité de sol fertile et le même coût sur une unité infertile.
Si l'on introduit une seconde production, d'origine manufacturière, Ricardo montre que le problème n'est pas différent, sachant que le salaire exprimé en blé est toujours égal à ce qui est nécessaire à la subsistance des travailleurs des manufactures et de leurs familles. Dans les manufactures, le blé versé comme salaire est un capital nécessaire à la production de marchandises puisque le blé est la nourriture qui entretient les travailleurs ; si le taux de profit des fermes productrices de blé baisse, celui des manufactures doit également baisser, sinon il serait plus rentable de produire des marchandises manufacturées que du blé, et les investissements se détourneraient de la production agricole pour s'orienter vers les manufactures.
La théorie ricardienne, fondement de l'école classique anglaise, devait inspirer directement le Peel Act de 1816, qui détermina le rôle et le fonctionnement de la Banque d'Angleterre.
En 1817, Ricardo publia son œuvre maîtresse, On the Principles of Political Economy and Taxation qui, malgré les critiques de Say, domina l'économie classique pendant près d'un demi-siècle. En 1819, il entra à la Chambre des communes et put y propager ses vues libre-échangistes ; il publia alors un ouvrage contre le protectionnisme en agriculture (On Protection in Agriculture, 1822). Malade, Ricardo dut démissionner en 1823, et mourut cette même année.

 


GRANDS THEMES



GRANDS AUTEURS


GRANDES THEORIES


REVUE DE PRESSE

 
Population mondiale
Terres productives

(hectares)
Le tableau des ressources affiche constamment la croissance de la population mondiale en même temps que la dégradation constante des terres productives.