Pierre ROSANVALLON

Né en 1948. Professeur au Collège de France (titulaire de la chaire d'Histoire moderne et contemporaine du politique). Il est également directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales. Il est aussi Président de l'atelier intellectuel international La République des idées.

Ses travaux d'histoire et de philosophie politique se sont développés dans trois directions. L'histoire intellectuelle de la démocratie sur la longue durée, d'abord, avec Le Sacre du citoyen. Histoire du suffrage universel en France, 1992 ; Le Peuple introuvable. Histoire de la représentation démocratique en France, 1998 ; La Démocratie inachevée. Histoire de la souveraineté du peuple en France, 2000.

L'histoire du modèle politique français et des rapports entre État et société, ensuite, avec Le Moment Guizot, 1985 ; L'État en France de 1789 à nos jours, 1990 ; Le Modèle politique français. La société civile contre le jacobinisme de 1789 à nos jours, 2004. Il a enfin consacré plusieurs ouvrages aux problèmes de la justice sociale dans le monde contemporain : La Crise de l'État-providence, 1981 ; La nouvelle question sociale. Repenser l'État-providence, 1995 ; Le nouvel âge des inégalités, (en collaboration avec J. P. Fitoussi), 1996.

Ses travaux actuels portent sur les transformations de la démocratie contemporaine, dans une perspective comparée avec les espaces non-occidentaux.

Sur les comportements individuels :

P.Rosanvallon pense que dans un système dont le mode de financement est assurantiel, l’acceptation collective des prélèvements décline au fur et à mesure que se déchire le "voile d’ignorance ". Tant qu’un individu se sent menacé par des risques et ne les mesure pas précisément, il accepte tous les prélèvements.
Dès que l’individu sait qui est exposé, menacé, qui l’est moins, alors il développe des comportements d’évitement.
Ainsi se développe le refus de payer pour les "pratiques à risque ": sida, secours en montagne, tabac, alcool, sécurité routière,…
D’après cet auteur, il y aurait là un risque de désagrégation sociale.


GRANDS THEMES



GRANDS AUTEURS


GRANDES THEORIES


REVUE DE PRESSE

 
Population mondiale
Terres productives

(hectares)
Le tableau des ressources affiche constamment la croissance de la population mondiale en même temps que la dégradation constante des terres productives.